Perestroïka

Définition et origines de la Perestroïka

Définition et origines de la Perestroïka



La Perestroïka, qui signifie littéralement “restructuration” en russe, désigne une série de réformes politiques et économiques mises en œuvre en Union Soviétique dans la seconde moitié des années 1980, sous la direction de Mikhaïl Gorbatchev. Ce terme est aujourd’hui indissociable de la fin de la Guerre froide et des grands bouleversements qui ont remodelé le paysage politico-économique mondial de l’époque. L’examen de ses origines et de sa conception nous offre un aperçu d’une période charnière de l’histoire contemporaine.

Contexte Historique de la Perestroïka



Avant d’aborder la définition plus formelle de la Perestroïka, comprenons son cadre historique. Les origines de la Perestroïka remontent aux problèmes structurels profonds et aux difficultés auxquelles faisait face l’URSS dans les années 70 et 80. L’économie planifiée montrait de sérieuses faiblesses, caractérisées par une stagnation économique, une inefficacité croissante, une bureaucratie lourde et des taux de croissance en baisse.

  • Stagnation économique sous Brejnev
  • Baisse de la productivité et qualité médiocre des biens
  • Bureaucratie omniprésente et corruption



Face à ces défis, le nouveau secrétaire général du Parti communiste, Mikhaïl Gorbatchev, élu en 1985, a estimé qu’une transformation drastique était nécessaire pour moderniser l’URSS et lui permettre de rester une superpuissance compétitive.

Définition Formelle de la Perestroïka



La Perestroïka, entre réformes économiques et changements politiques, visait à introduire des éléments d’économie de marché dans le système socialiste soviétique pour augmenter l’efficacité et stimuler la production.

Les Principales Mesures de la Perestroïka



Les mesures prises étaient variées et ont touché plusieurs aspects de la société soviétique :

  1. Libéralisation économique avec une certaine décentralisation et des incitations au profit
  2. Création d’entreprises privées dans certains secteurs
  3. Réductions des subventions d’État et encouragement de l’initiative individuelle
  4. Réforme agraire, autorisant les fermes privées

La Perestroïka et ses Effets Politiques



Sur le plan politique, la Perestroïka a mené à des réformes démocratiques sans précédent, à une plus grande transparence (glasnost) et à une révision du rôle du Parti communiste. Des élections compétitives ont été introduites pour la première fois, et les citoyens ont vu leurs libertés civiles s’étendre.

Conséquences Internationales de la Perestroïka



La Perestroïka a également eu un impact considérable sur les relations internationales. Elle a facilité la fin de la Guerre froide en permettant la signature d’accords de désarmement et en réduisant les tensions avec l’Occident. De plus, les réformes de Gorbatchev ont indirectement conduit à la chute des régimes communistes en Europe de l’Est.

La Perestroïka reste un sujet d’étude important pour les historiens et les politologues. Ses répercussions sur la chute de l’URSS et la transition des anciennes républiques socialistes vers des systèmes politiques et économiques différents sont complexes et continuent de susciter des débats et des analyses variées.

Les mesures clés de la Perestroïka et leurs impacts

Perestroïka

La Perestroïka, terme russe signifiant littéralement “restructuration”, est une série de réformes politiques et économiques lancées dans l’Union Soviétique à partir de la seconde moitié des années 1980 sous la direction de Mikhaïl Gorbatchev. Ces mesures ont été conçues dans le but de revitaliser l’économie soviétique en la rendant plus dynamique et plus efficace, mettant un terme à des décennies de gestion centralisée rigide. Cette période charnière a non seulement redessiné le profil économique du pays, mais a également eu des répercussions sur le plan social et international, marquant profondément l’histoire contemporaine de la Russie et le monde.

Introduction aux Réformes Économiques de la Perestroïka

Les principaux changements économiques mis en œuvre sous la Perestroïka comprenaient la décentralisation, la semi-privatisation et l’ouverture au marché international. Le but de ces réformes était d’intégrer certains éléments de l’économie de marché au sein de la structure socialiste existante.

  • Décentralisation: réduire le contrôle de l’État sur l’économie, permettant aux entreprises une plus grande autonomie.
  • Privatisation partielle : permettre aux entreprises d’être partiellement possédées par leurs employés ou des investisseurs privés.
  • Ouverture aux marchés mondiaux : encourager la compétitivité internationale et l’importation de technologies modernes.

Impacts Economiques de la Perestroïka

Les réformes économiques ont conduit à une augmentation initiale de la production et du niveau de vie, mais ont également créé une instabilité considérable. Des pénuries sont apparues, et l’inflation a augmenté de manière inédite. Les subventions d’État ont été réduites, ce qui a eu des conséquences immédiates sur la population, suscitant du mécontentement parmi les citoyens habitués à la garantie de l’emploi et au soutien social de l’État.

Les Réformes Politiques

Sur le plan politique, la Perestroïka a permis une plus grande ouverture et un assouplissement du régime. Les mesures les plus marquantes ont été :

  • Glasnost : Une politique de transparence et de liberté d’expression, qui a conduit à une presse plus ouverte et critique.
  • Élections compétitives : La création d’un nouveau parlement avec des députés élus de manière plus démocratique.
  • Diminution de la domination du parti : Réduction du rôle du Parti communiste dans la direction des affaires de l’État et des entreprises.

Impact Social et Culturel

La Glasnost, couplée à la Perestroïka, a induit une libération des mœurs et un bouillonnement culturel. La fin de la censure a permis la redécouverte d’œuvres auparavant interdites, et un intérêt grandissant pour les cultures étrangères a été noté. Cependant, les débats politiques et l’incertitude économique ont également entraîné une augmentation de l’agitation sociale, notamment avec l’apparition de mouvements nationalistes dans les différents États de l’URSS.

Conséquences Internationales

La Perestroïka a conduit à un renouvellement des relations Est-Ouest. Le désir de Gorbatchev de réduire les tensions de la Guerre Froide a mené à des accords de désarmement et à un retrait progressif des forces soviétiques d’Afghanistan et d’Europe de l’Est.

Mesure Impact Économique Impact Politique Impact Social
Décentralisation et privatisation Augmentation de la production initiale, suivie d’instabilités et d’inflation. Diminution du rôle du parti communiste. Mécontentement face à la perte des acquis sociaux.
Glasnost Peu d’impact direct, mais renforcement de l’économie de marché à terme. Ouverture politique et liberté d’expression. Libération des mœurs et émergence d’un bouillonnement culturel.

En conclusion, la Perestroïka a initié des réformes qui ont eu des effets mitigés sur l’économie et la société soviétiques. Bien que ces changements aient généré un essor initial de liberté et de dynamisme, ils ont également conduit à une période de grande instabilité qui allait précipiter l’éclatement de l’Union Soviétique en 1991. Ainsi, cette période de l’histoire russe laisse derrière elle un héritage complexe, aux répercussions encore discernables dans la Russie moderne.

La Perestroïka face aux défis économiques et politiques

Introduction aux débuts de la Perestroïka



Au milieu des années 1980, l’économie soviétique était en proie à l’inefficacité, à la stagnation et à une bureaucratie omniprésente. Les dirigeants se sont retrouvés confrontés à la nécessité impérieuse d’innover pour sauvegarder le système économique et garantir sa viabilité à long terme. L’arrivée au pouvoir de Mikhail Gorbatchev en 1985 a marqué un point de pivot avec l’introduction des politiques de Perestroïka et de Glasnost (transparence).

Les objectifs économiques de la Perestroïka



Le programme de la Perestroïka visait à instaurer des réformes économiques majeures parmi lesquelles :

– La décentralisation de la prise de décisions économiques,
– L’augmentation de l’autonomie des entreprises,
– L’introduction d’éléments du marché et de la concurrence dans l’économie planifiée,
– L’incitation à l’efficacité et à l’innovation entrepreneuriale.

Ces changements devaient revitaliser l’économie soviétique et la rendre plus réactive aux besoins du marché et des consommateurs. La libéralisation était également censée encourager les investissements étrangers et l’intégration dans l’économie mondiale.

Les défis politiques rencontrés par la Perestroïka



Politiquement, la Perestroïka s’accompagnait de la Glasnost, visant à augmenter la transparence des institutions et à permettre une liberté d’expression plus grande. Les défis politiques étaient considérables :

– La résistance de l’appareil du Parti communiste à perdre son pouvoir exclusif,
– La montée des mouvements nationalistes dans les républiques composant l’Union Soviétique,
– La gestion de l’ouverture politique tout en maintenant l’ordre social.

L’impact économique de la Perestroïka



Les impacts économiques de la Perestroïka furent complexes et parfois contradictoires. L’abandon progressif de l’économie planifiée centralement a conduit à une période de désorganisation et d’incertitudes économiques.

– L’inflation a grimpé en flèche à cause de la libéralisation des prix,
– Le manque de biens de consommation est devenu criant en raison des perturbations de production,
– Le chômage a fait son apparition, une nouveauté dans le paysage soviétique.

La transition vers une économie de marché a été douloureuse et s’est accompagnée d’une baisse dramatique du niveau de vie pour de nombreux citoyens soviétiques.

Les conséquences politiques



Sur le plan politique, les effets ont été tout aussi significatifs :

– La censure relâchée a mené à une presse plus libre et critique,
– Des partis politiques indépendants ont émergé,
– Des tensions ethniques et régionales, longtemps refoulées, ont éclaté au grand jour.

Finalement, la Perestroïka a démantelé le monopole du Parti communiste, menant à l’effondrement de l’Union Soviétique en 1991.

En conclusion



La Perestroïka a été une tentative audacieuse de réformes économiques et politiques qui a bouleversé le paysage soviétique. La complexité et l’ampleur des défis auxquels elle a dû faire face ne peuvent être sous-estimées. En tant que tentative de moderniser une économie défaillante et d’ouvrir un système politique rigide, la Perestroïka a marqué le début de la fin pour l’Union Soviétique, déclenchant une série d’événements qui ont redessiné la carte géopolitique de l’Europe et du monde.

Alors que la Perestroïka a échoué sur de nombreux plans économiques et n’a pas réussi à éviter l’effondrement politique de l’Union Soviétique, elle a également ouvert la voie à une ère de changement radical et a pavé le chemin vers une nouvelle Russie post-soviétique.

Résultats et conséquences de la Perestroïka sur la Russie et le monde

Effets sur l’économie et la société russes

Transformation économique et difficultés



La Perestroïka a conduit à une transition graduelle d’une économie planifiée vers une économie de marché. Cette transformation a été accompagnée de difficultés telles que la pénurie de biens de consommation, une inflation galopante et une diminution du niveau de vie pour de nombreux citoyens soviétiques. Sur le long terme, ces réformes ont jeté les bases de l’économie de marché qui existe aujourd’hui en Russie, mais elles ont également conduit à une augmentation notable des inégalités.

Libéralisation de la société



Au niveau social, la Perestroïka a entraîné une libéralisation significative, avec une ouverture à la critique du gouvernement et une certaine liberté de presse. Cela a encouragé une discussion publique plus ouverte et a donné lieu à un renouveau culturel. Cependant, le processus a également provoqué de l’instabilité et des tensions ethniques dans diverses républiques de l’URSS.

Changements politiques en Union soviétique et effondrement ultérieur

La voie vers la démocratisation



Dans le domaine politique, la Perestroïka a été un catalyseur pour la démocratisation. L’introduction d’élections semi-libres pour le Congrès des députés du peuple a représenté un pas vers un pluralisme politique. Toutefois, ces réformes ont aussi affaibli le contrôle centralisé du Parti communiste et accéléré l’effondrement de l’URSS en 1991.

Dislocation de l’Union soviétique



L’élan vers la souveraineté nationale a été l’une des conséquences indirectes les plus significatives de la Perestroïka, conduisant à la déclaration d’indépendance de plusieurs républiques soviétiques et finalement à la dislocation de l’URSS en plus de quinze États indépendants.

Impacts sur le paysage géopolitique mondial

Fin de la Guerre Froide



Sur la scène internationale, la Perestroïka a favorisé la fin de la Guerre Froide. La détente dans les relations Est-Ouest a mené à la signature de traités sur la réduction des armements et à la fin de la division de l’Europe avec la chute du Mur de Berlin en 1989.

Expansion de la démocratie



La fin du régime communiste en Europe de l’Est et l’effondrement de l’URSS ont incité une vague de démocratisation dans la région, et ont induit un nouvel ordre mondial où les idéaux démocratiques et le marché libre ont pris un élan global.

Conclusion: Un héritage complexe



La Perestroïka reste un sujet dont l’héritage est complexe. En Russie, elle est associée à la fois à la fin de la stagnation économique de l’URSS et à l’origine de difficultés économiques et sociales importantes. Globalement, bien que la Perestroïka ait été initiaée pour améliorer le socialisme soviétique, elle a paradoxalement conduit à son effondrement et à l’émergence d’un monde post-guerre froide. Il est indéniable que sans la Perestroïka, le visage de la Russie moderne et l’architecture politique du monde actuel seraient très différents.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Les Articles Populaires
Pour ne rien manquer
Abonnez-vous à la newsletter
Categories
Vivre en Russie
A voir aussi
D'autres articles sur la Russie