Histoire de la Russie

Naissance d’une nation : des origines à l’Empire Russe

L’histoire de la Russie est marquée par une évolution complexe, qui façonne encore aujourd’hui l’identité et la culture de cette nation. Du mystère de ses origines ancestrales jusqu’à l’émergence d’un des empires les plus étendus de l’histoire, la Russie a parcouru un long chemin jalonné d’événements fondateurs et de figures emblématiques. Cet article propose de découvrir comment une entité disparate de tribus et de principautés a donné naissance à l’Empire Russe, un acteur incontournable sur l’échiquier mondial de l’époque.

Histoire antique et formation de la Rus’ de Kiev

Les Slaves orientaux et les Varègues

Avant même l’établissement de structures étatiques, le territoire de la Russie actuelle était habité par les Slaves orientaux, qui vivaient en petites communautés agraires et païennes. L’un des tournants majeurs de l’histoire russe est l’arrivée des Varègues, des guerriers et commerçants scandinaves, au IXe siècle. Selon la chronique de Nestor, ces Vikings furent invités à régner sur les Slaves pour mettre fin aux conflits internes, menant à la fondation de la Rus’ de Kiev.

La Rus’ de Kiev et la christianisation

Ce fut le Prince Vladimir le Grand qui, en 988, procéda au baptême de la Rus’ de Kiev et à sa conversion au christianisme byzantin. Cet acte fut à la fois un choix spirituel et une manœuvre politique capitale qui rapprocha sa principauté de l’Empire byzantin. La christianisation eut également une profonde influence sur la culture russe, notamment à travers l’adoption de l’alphabet cyrillique et de l’art religieux orthodoxe.

Fragmentation et Influence mongole

Après le décès de Vladimir Monomaque en 1125, la Rus’ de Kiev, affaiblie par des luttes internes, perdit progressivement de sa cohésion. L’invasion mongole du XIIIe siècle, menée par les armées de Gengis Khan et son descendant Batu Khan, marqua une période de domination appelée le joug mongol. La Rus’ de Kiev ne s’en remit jamais entièrement mais cet épisode fit émerger la principauté de Vladimir-Souzdal et plus tard celle de Moscou.

L’ascension de Moscou et la naissance de l’Empire Russe

La montée en puissance de Moscou

La principauté de Moscou gagna en influence sous le règne d’Ivan Ier Kalita au XIVe siècle, grâce à une série de manœuvres habiles tant sur le plan politique qu’économique. En prélevant les tributs pour les Mongols, les princes de Moscou consolidèrent leur richesse et leur autorité sur les autres terres russes.

L’auto-affirmation de l’État russe

Ivan III, dit Ivan le Grand, refuse finalement le joug mongol à la fin du XVe siècle, affirmant l’indépendance de Moscowy (la Moscovie). Il étend son territoire, centralise le pouvoir et pose les fondations de l’État russe. Sa politique agressive d’expansion et de renforcement de l’autorité centrale lui a valu d’être vu comme le véritable fondateur de la Russie moderne.

De la Tsarat à l’Empire

Le petit-fils d’Ivan III, Ivan IV, mieux connu sous le nom d’Ivan le Terrible, fut couronné premier tsar de toutes les Russies en 1547. Malgré son règne controversé, marqué par une politique répressive, il étendit considérablement le territoire russe vers l’est. Après des périodes de troubles, notamment le Temps des Troubles, la dynastie des Romanov prit le pouvoir en 1613, marquant le début de l’ère impériale qui s’épanouira avec Pierre le Grand et Catherine la Grande, faisant de la Russie un empire sur lequel « le soleil ne se couche jamais ».

Tableau synthétique des périodes clés

Période Événement Conséquence
IXe siècle Arrivée des Varègues et fondation de la Rus’ de Kiev Établissement de la première structure étatique russe
988 Christianisation de la Rus’ de Kiev Rapprochement avec le monde byzantin et naissance de la culture orthodoxe
XIIIe siècle Invasion mongole Domination mongole; affaiblissement de la Rus’ de Kiev; montée de Moscou
XVe siècle Ivan III se libère du joug mongol Affirmation de l’autorité moscovite et début de la centralisation de la Russie
1547 Avènement d’Ivan IV, le Terrible Création du titre de tsar; expansion territoriale et consolidation du pouvoir

La naissance de l’Empire Russe est un chapitre fascinant, riche de transformations et de bouleversements. Il s’agit d’un processus graduel où chaque période historique apporte sa pierre à l’édifice d’une nation à la destinée hors du commun. En effet, l’Empire Russe fut le résultat d’un mélange complexe de facteurs historiques, culturels, politiques et économiques.

L’Ère des révolutions et la formation de l’Union Soviétique

Histoire de la Russie

Article: L’Ère des révolutions et la formation de l’Union Soviétique

L’histoire du XXe siècle est indissociablement liée à l’épopée révolutionnaire russe qui a abouti à la formation de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS). Cette période marque une rupture radicale avec l’ordre ancien et engendre un bouleversement politique, social et économique sans précédent. La fin de l’Empire russe et l’avènement de l’URSS constituent une véritable mutation des dynamiques de pouvoir mondial, influençant significativement le cours du siècle.

Les Prémices de la Révolution Russe



L’ère des révolutions en Russie est précédée par une période de tensions et de mécontentement croissant au sein de la population. La Russie tsariste du début du XXe siècle est caractérisée par :

– Un retard considérable en matière d’industrialisation et de modernisation sociale comparativement aux puissances occidentales.
– Un absolutisme monarchique incarné par le Tsar Nicolas II, souvent déconnecté des réalités et aspirations populaires.
– Des conditions de vie précaires pour la majorité des citoyens, particulièrement pour les paysans et les ouvriers.

La défaite de la Russie dans la guerre russo-japonaise en 1905, suivie par les troubles sociaux et la répression (Dimanche Rouge), et puis l’engagement désastreux dans la Première Guerre mondiale précipitent le désir de changement et le soulèvement général.

1917 : Année Révolutionnaire



L’année 1917 est marquée par deux révolutions majeures : la Révolution de Février et la Révolution d’Octobre.

La Révolution de Février : En mars 1917 (selon le calendrier julien alors en vigueur), éclatait la Révolution de Février. Elle entraîne la chute de la monarchie tsariste et la mise en place d’un gouvernement provisoire, qui s’avèrera incapable de répondre aux attentes populaires, notamment la question cruciale de la continuation de la guerre et la réforme agraire.

La Révolution d’Octobre : Le 25 octobre 1917 (7 novembre selon le calendrier grégorien), les Bolcheviks, menés par Vladimir Lénine, prennent le pouvoir par un coup d’État. Ils instaurent un régime communiste avec la promesse de paix, de terre pour les paysans et de pouvoir aux soviets (conseils d’ouvriers, de paysans et de soldats).

De la Guerre Civile à la Formation de l’URSS



Après la prise de pouvoir bolchevique, la Russie s’enfonce dans une guerre civile sanglante qui oppose les forces “Rouges” (Bolcheviks) aux “Blancs” (forces anti-communistes, monarchistes, nationalistes et étrangères). Cette période est marquée par :

– Une intensification des divisions sociales et géopolitiques.
– La création de la Tchéka, police secrète bolchevique, ancêtre du KGB.
– L’utilisation de la terreur rouge et de l’emprise sur les moyens de production comme outils de consolidation du pouvoir.

La guerre civile s’achève par la victoire des “Rouges” et, en 1922, aboutit à la création de l’Union Soviétique, regroupant la Russie et plusieurs nations avoisinantes dans un état fédéral basé sur l’idéologie communiste.

La Politique de Soviétisation



Les premières années de l’URSS sont caractérisées par :

– La mise en place de la NEP (Nouvelle Politique Économique) par Lénine, cristallisant certaines formes de capitalisme pour relancer une économie dévastée.
– La soviétisation, qui impliquait la diffusion des structures et des pratiques soviétiques dans les différentes républiques composant l’URSS.
– L’éducation et la propagande comme moyens d’affermissement de l’idéologie communiste.



L’ère des révolutions russes et la formation de l’Union Soviétique représentent un moment charnière et controversé de l’histoire contemporaine. Cette période, qui s’étend de l’aube du XXe siècle aux années 1920, a profondément modifié la structure politique de la Russie et posé les bases de l’un des acteurs majeurs sur la scène internationale du siècle à venir. S’interroger sur cette époque, c’est comprendre les prémices d’un système qui allait façonner tant le destin de millions de personnes que les dynamiques politiques globales pour les décennies à venir.

La guerre froide et la superpuissance soviétique

Contexte de l’Émergence d’une Superpuissance

L’Héritage de la Seconde Guerre Mondiale



L’URSS sort grandement affaiblie mais victorieuse de la Seconde Guerre Mondiale, avec un coût en vies humaines incommensurable et des destructions matérielles colossales. Toutefois, ce sacrifice lui permit d’étendre son influence sur l’Europe de l’Est, instaurant des régimes communistes satellites qui constitueront un “Rideau de fer”, selon la fameuse expression de Winston Churchill.

Une Idéologie Rayonnante



Le communisme que prêche l’URSS s’étend, attirant divers mouvements idéologiques à travers le monde. Portée par l’aura de la révolution d’Octobre et la puissance de Staline, l’URSS se pose en championne des peuples opprimés, proposant une société sans classes en opposition frontale avec le modèle capitaliste prôné par les États-Unis.

Les Sphères d’Influence et les Alliances Militaires

Le Bloc de l’Est Contre le Bloc de l’Ouest



La formation de deux grands blocs s’observe rapidement : à l’Ouest, l’OTAN est créée en 1949, alliance militaire dominée par les États-Unis. En réponse, l’URSS solidifie son influence en Europe de l’Est avec le pacte de Varsovie en 1955, consolidant une alliance militaire des pays communistes.

Crises et Conflits par Procurations



Un réseau complexe de conflits périphériques démontre l’étendue de l’influence soviétique : la guerre de Corée, la crise des missiles de Cuba, la guerre du Vietnam et les agitations en Afghanistan mettaient aux prises les deux superpuissances par l’intermédiaire de nations tiers.

La Course à l’Arsenal Nucléaire et à l’Espace

L’Arme Nucléaire: Une Course Sans Fin



L’URSS réussit son premier essai nucléaire en 1949, déclenchant une course aux armements. L’équilibre de la terreur, ou MAD (Mutually Assured Destruction), s’instaure, inhibant toute velléité d’affrontement direct du fait de la menace de destruction mutuelle totale.

La Conquête de l’Espace : Un Théâtre de la Superpuissance Soviétique



Dans le domaine spatial, l’Union Soviétique prend les devants avec le lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik, en 1957, suivi par le premier homme dans l’espace, Youri Gagarine, en 1961. Ces succès illustrent le savoir-faire soviétique et son avance technologique initiale, qui sera progressivement rattrapée par les États-Unis.

Déclin et Chute de l’Union Soviétique

L’Économie Soviétique : L’Autre Front de la Guerre Froide



La planification centralisée et l’économie dirigée de l’URSS montraient des signes de faiblesse face à la flexibilité et à l’innovation des économies de marché occidentales. De plus, les coûts engendrés par la course aux armements et les conflits extérieurs drainaient les ressources de l’URSS, contribuant à un essoufflement économique.

La Perestroïka et la Glasnost : Les Réformes qui ont Accéléré la Fin



Sous la direction de Mikhaïl Gorbatchev, l’URSS s’engage dans un travail de réforme avec la perestroïka (restructuration) et la glasnost (transparence) qui visait une adaptation du système. Ironiquement, ces réformes ont contribué à affaiblir la cohésion de l’Union et à accélérer sa désintégration.

La chute du mur de Berlin en 1989 et la dissolution de l’URSS en 1991 marquent symboliquement la fin de l’ère soviétique et de la Guerre Froide.

L’URSS, à travers sa montée en puissance et sa confrontation avec les États-Unis, a profondément marqué la seconde moitié du XXe siècle. Sa disparition a laissé place à de nouveaux équilibres géopolitiques, mais son héritage perdure dans la mémoire collective et les structures politiques de nombreuses anciennes républiques soviétiques.

La chute de l’URSS et la Russie contemporaine

La chute de l’URSS et la Russie contemporaine

L’effondrement de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) à la fin de 1991 a été un moment déterminant dans l’histoire mondiale, marquant la fin de la Guerre Froide et le début d’une nouvelle ère pour la Russie et les républiques post-soviétiques. Aujourd’hui, la Russie, en tant que successeur légal de l’URSS, continue de jouer un rôle clé sur la scène internationale, tout en naviguant dans les défis de son héritage complexe et des dynamiques contemporaines.

L’effondrement de l’Union Soviétique



La dislocation de l’URSS peut être attribuée à divers facteurs qui ont convergé dans les années 80 et 90, tels que :
– Les réformes de Mikhaïl Gorbatchev: La perestroïka (restructuration) et la glasnost (transparence) ont été mises en œuvre pour raviver l’économie soviétique stagnante, mais ont eu l’effet de catalyser les demandes de changement politique et de liberté d’expression.
– Un système économique en difficulté: Les problèmes structurels de l’économie planifiée centralisée ont conduit à une inefficacité généralisée et à une pénurie de biens.
– Opposition nationale: Les mouvements indépendantistes dans les républiques baltes et autres régions ont augmenté les tensions et fragilisé l’union politique.
– Pression internationale: La course aux armements avec les États-Unis et le besoin de réformes ont exercé une pression supplémentaire sur l’union.
– Coup d’état raté en août 1991: Une tentative de coup d’État par des membres du gouvernement a finalement conduit à la dissolution de l’URSS.

La naissance de la Russie contemporaine



La Russie contemporaine a émergé de l’ombre de l’URSS avec un ensemble complexe de défis et d’opportunités :
– Transition vers une économie de marché: Les réformes économiques des années 90, connues sous le nom de « thérapie de choc », ont été caractérisées par la privatisation massive et la libéralisation, mais aussi par une période de difficultés économiques et d’instabilité.
– Conséquences politiques et sociales: La fin de l’URSS a entraîné des bouleversements sociaux, avec l’émergence de nouvelles élites politiques et économiques, ainsi que l’augmentation de la pauvreté et des inégalités.
– Influence internationale: La Russie a cherché à restaurer son statut de puissance mondiale, notamment en s’impliquant dans les conflits régionaux et en exerçant son influence au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Russie contemporaine: Politique et société



La Russie d’aujourd’hui est une fédération dirigée par le président Vladimir Poutine, dont le mandat a été marqué par :
– Centralisation du pouvoir: Une tendance vers une autorité gouvernementale renforcée et une diminution de l’opposition et de la société civile.
– Croissance économique: Depuis le début des années 2000, la Russie a connu une croissance économique, principalement alimentée par ses ressources énergétiques.
– Conflits et géopolitique: La relation tendue avec l’Occident, notamment en raison de l’annexion de la Crimée en 2014 et des interventions en Syrie.

Le patrimoine culturel russe post-soviétique



En terme de culture, la Russie post-soviétique a connu une effervescence dans:
– Les arts et la littérature: Un renouveau de la créativité, libérés des contraintes de la censure soviétique.
– Patrimoine et tourisme: La valorisation des sites historiques et le développement du tourisme, enrichissant l’attrait culturel de la Russie.
– Sports: La Russie a continué à exceller dans plusieurs sports, bien que confrontée à des scandales de dopage.
– Religion: Un renouveau de la foi, avec l’Église orthodoxe jouant un rôle croissant dans la société.

La chute de l’URSS et l’évolution de la Russie contemporaine continuent d’influencer non seulement les citoyens russes mais aussi les relations internationales. La compréhension de ce passé complexe et des réalités actuelles est essentielle pour appréhender le rôle de la Russie dans le monde d’aujourd’hui.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Les Articles Populaires
Pour ne rien manquer
Abonnez-vous à la newsletter
Categories
Vivre en Russie
A voir aussi
D'autres articles sur la Russie